Bonsaïs

Bonsaï en hêtre

Pin
Send
Share
Send


Bonsaï en hêtre

Le hêtre est l'une des essences préférées pour la création de bonsaï. Ceux qui préfèrent les essences indigènes laissent leur choix sur Fagus sylvatica, le hêtre commun, très commun dans les bois de notre continent. Ce n'est pas une essence simple, mais avec une petite application, cela peut donner une grande satisfaction. Il n'est pas difficile de trouver de petits spécimens sur le marché, tant de l'espèce que de certains cultivars à feuilles rouges ou à port décombent. De plus, si les autorités le permettent, il est possible de prélever de petits spécimens déjà avec certaines prédispositions spéciales (par exemple un gros tronc). Comme dernière alternative, il est possible de faire pousser un jeune arbre directement à partir de graines, en récoltant des hêtres en automne.


Caractéristiques et variétés esthétiques

Le hêtre est apprécié pour sa belle structure, très harmonieuse et légère, mais en même temps résistante. Une grande attraction est les feuilles: vertes au cours de l'année pour devenir rouge et jaune doré en automne. Ils restent presque toujours sur l'arbre pendant l'hiver pour ne tomber que lorsque les bourgeons repoussent.

Évidemment, vous pouvez également opter pour les cultivars du groupe atropurpurea. Les plus courants ne varient que pour la coloration du feuillage (violet puis cuivré), mais il en existe aussi avec un port particulier (colonnaire, décombent).

Les Fagus crenata (avec des feuilles plus petites et aussi avec des couleurs très intenses) sont également très populaires.

Habituellement, avec les hêtres, nous avons tendance à créer des fourrés (style Yose-Ue), obtenant la forme naturelle avec l'élagage. Il n'est pas rare, cependant, que certains spécimens particulièrement beaux soient utilisés en solo. Dans ce cas, les styles chokkan (formel dressé) et hokidachi (balai inversé, à couronne arrondie) sont suivis. Il y a aussi des cas de vent, même si cela demande beaucoup d'expérience et de patience.

Pin
Send
Share
Send