Jardin

Géranium - Pelargonium

Pin
Send
Share
Send


Le pélargonium

Ils sont communément appelés géraniums, bien qu'en réalité, bien qu'appartenant à la famille des géraniacées, leur nom botanique est Pelargonium; ce sont des arbustes semi-persistants, originaires d'Afrique, cultivés depuis longtemps en Europe, comme plantes décoratives, mais aussi comme plantes médicinales.

De culture simple et de floraison abondante, les géraniums trouvent de l'espace sur les terrasses et les balcons, bien que dans de nombreuses régions, où le climat est doux, ils puissent facilement être cultivés en pleine terre; en fait, ces plantes peuvent facilement résister à des températures même proches de 4 à 5 ° C, à condition que le sol dans lequel elles sont cultivées soit bien sec.

Les variétés les plus courantes sont des hybrides, divisibles en deux grands groupes:

- Pelargonium zonale: à feuilles velues, tige dressée et grandes fleurs rassemblées en ombelles presque sphériques. Ces zonaux sont dus à un zonage plus sombre facilement trouvé au centre des feuilles.

- Pelargonium peltatum: le soi-disant géranium lierre, à longues tiges capricieuses et élastiques, à développement rampant ou suspendu, et à fleurs plus petites que la précédente.

En pépinière, diverses espèces et hybrides de géranium sont désormais disponibles, les plus courants étant le pélargonium macrantha, ou géranium impérial, à grandes fleurs aux couleurs vives et au feuillage dentelé, très apprécié pour son développement dense et compact.

Il existe également de nombreux hybrides et cultivars, à feuillage parfumé, à fleurs d'une couleur particulière, ou à pétales de forme bizarre; géraniums au développement impressionnant, autres nains, qui restent en dessous de 20 cm de hauteur. Et enfin on trouve des géraniums botaniques, des plantes plus délicates et moins voyantes, mais certainement très belles; il existe environ 250 espèces de pélargonium, presque toutes avec des tiges charnues, certaines complètement succulentes, avec un feuillage de différentes tailles, certaines très parfumées; souvent les espèces botaniques ont des fleurs petites et rosées, beaucoup moins voyantes que celles des espèces hybrides; cependant, ces plantes ont souvent des caractéristiques particulières qui les rendent agréables à cultiver, comme la succulence ou le feuillage à l'arôme pénétrant.


Comment faire pousser des géraniums

Comme mentionné précédemment, ces plantes sont faciles à cultiver, peut-être aussi pour cette raison qu'elles sont placées sur des terrasses et des balcons.

La première règle à suivre pour obtenir de beaux géraniums riches en fleurs concerne les pots: on évite de placer nos géraniums dans des contenants trop grands, sinon on se retrouvera avec beaucoup de feuilles et très peu de fleurs. En fait, si le pélargonium trouve beaucoup d'espace, il a tendance à produire d'énormes systèmes racinaires, suivis de beaucoup de végétation et de quelques fleurs.

Nous choisissons donc un vase qui n'est pas excessivement grand, mais pas minuscule; pour quelques plantes de géranium lierre, nous pouvons choisir une petite jardinière, 40-50 cm de chaque côté, environ 20-30 cm de profondeur; pour un seul géranium zonal bien développé, une cloche de 20-25 cm de diamètre peut suffire.

Dans le pot, nous plaçons un bon sol universel, riche et doux, et une poignée d'engrais granulaire à libération lente, qui nous garantira la bonne teneur en sels minéraux dans le sol pendant environ 3-4 mois. Si nous n'aimons pas utiliser d'engrais à libération lente, n'oubliez pas de fertiliser nos plantes chaque semaine, avec un bon engrais pour les plantes à fleurs, utilisé à la moitié de la dose par rapport à celle recommandée sur l'emballage; les fertilisations seront régulières de mars à septembre, suspendons-les en automne et en hiver.

Positionnons nos géraniums dans un endroit ensoleillé, qui ne reçoit probablement pas un nombre excessif d'heures de soleil direct par jour, 4 à 6 heures peuvent suffire; nous évitons les positions au sud, où la plante reçoit le soleil tout au long de la journée, car la chaleur estivale pourrait ruiner les plantes à long terme.

Pendant la saison de croissance, de mars à septembre, nous arrosons les plantes chaque fois que le sol est sec; bien que ces plantes puissent facilement résister à de courtes périodes de sécheresse, nous évitons de les laisser sécher trop longtemps; nous évitons également de laisser le sol humide pendant des périodes prolongées: dans le doute, il vaut mieux arroser une fois de moins que de noyer les plantes.

Périodiquement, nous enlevons les fleurs fanées et les feuilles qui s'assèchent naturellement, pour éviter qu'elles ne soient un véhicule d'infections fongiques. En plus de prévenir les maladies, cette pratique nous ramène constamment à une plante saine et belle.

Pin
Send
Share
Send