Pin
Send
Share
Send


Orchidées

Les orchidées sont des plantes fascinantes pour leur origine et pour les belles inflorescences. Jusqu'à il y a quelques décennies, leur culture était réservée à une élite: il était en fait presque toujours nécessaire d'avoir des serres ou des environnements où les températures et l'humidité élevées pouvaient être maintenues.

Au fil du temps, cependant, les variétés se sont également propagées à partir d'environnements plus froids, plus adaptables aux conditions de vie européennes. De plus, les chercheurs ont créé de nouveaux hybrides moins délicats et plus facilement reproductibles. Aujourd'hui, ce sont des plantes plus populaires, moins chères et plus répandues dans les maisons et les jardins de chacun.

Le nom "orchidée" dérive du latin et signifie "testicule" en référence à certains tubercules présents à la base des espèces terrestres endémiques de notre pays.


Description et origines

la orchidées ils sont principalement endémiques aux régions tropicales et subtropicales du continent asiatique et américain. Certaines espèces, près de deux cents, se trouvent également spontanément en Italie, en particulier dans les zones montagneuses et montagneuses.

Ceux provenant d'habitats tempérés et chauds sont presque tous des épiphytes: ils s'accrochent aux racines aux autres plantes, qui ne font que servir de support.

Les autres, en altitude, sont plutôt appelés "terricole" car ils ont leurs racines dans le sol.

Les feuilles sont en tout cas entières, presque toujours ovales ou en ruban, disposées en alternance. Leur consistance parfois charnue car elles servent également de réserve pour les liquides et les nutriments. Dans d'autres cas, cette tâche est plutôt effectuée par les pseudobulbes trouvées à la base, de forme ovoïde ou cylindrique.

La forme des fleurs est typique et très reconnaissable: dans la partie supérieure il y a trois sépales, dans la partie inférieure trois pétales. Le central, appelé labellum, varie en forme et en couleur selon les espèces et les cultivars et a pour fonction d'attirer les insectes pollinisateurs.

Les racines, dans les espèces épiphytes et saprophidiques, sont aériennes et souvent charnues. Sur leur surface, il y a une mince couche appelée velamen dont la tâche est l'absorption de l'humidité de l'air et des surfaces sur lesquelles ils s'ancrent.

Cependant, comme nous l'avons dit, il existe également des espèces terrestres, comme celles que l'on trouve spontanément en Europe. Dans ce cas, l'appareil hypogéen est composé de bulbes ou de rhizotubes.

Pin
Send
Share
Send